Pour de la grande visite on prend les grands moyens

Pour de la grande visite on prend les grands moyens - Anatolla Aniston

En fin de semaine, je reçois ma soeur accompagnée de son nouveau copain. Ils seront là pour 10 jours. C’est vraiment une occasion très spéciale. Je dois vous dire que je n’ai pas vu ma petite soeur Annie depuis environ 4 ans. Elle est partie un jour à Paris pour faire un stage en tant que technicienne en traitement des Imperfections cutanées, et n’est jamais revenue. La compagnie où elle a fait son stage l’a embauchée immédiatement après, c'est normal elle est super ! Elle y vit donc depuis ce temps. Alors les années ont passées, heureusement que Skype et les réseaux sociaux existent et qu'on s'appelle souvent mais le décalage horaire étant ce qu’il est, on ne se parle parfois que quelques minutes le matin avant que je parte travailler. Mais on est resté très proche car on s'écrit aussi beaucoup et on partage des photos. L’an dernier, lors de la Saint-Valentin, elle a rencontré Hugo. Il semble être un gentil garçon, il travaille comme programmeur pour une compagnie d’informatique dans le même immeuble où Annie travaille. J'ai vraiment hâte de la revoir car elle me manque beaucoup. Ce sera donc de belles et grandes retrouvailles pour la famille et on pourra enfin rencontrer et découvrir l’amoureux de notre petite soeur. Elle nous en a tellement parlé. On doit prévoir un tas de choses à faire comme lui présenter toute la famille, et lui faire visiter notre belle ville (c’est la première fois qu’Hugo vient en Amérique). Il paraît que c’est un fin gourmet, on va donc lui faire découvrir les merveilleux petits restos de chez nous. J’ai découvert il n’y a pas longtemps un endroit sur la rue Saint-Paul où les grillades fondent littéralement dans la bouche. On pourrait y passer la soirée parce que je sais qu’Annie parle depuis longtemps de passer une nuit dans un bel hôtel avec un cachet particulier. Je crois qu’elle a développé ce goût à son arrivée à Paris. Je pense bien qu’elle trouvera exactement ce dont elle rêve depuis aussi longtemps dans un petit hôtel dans le Vieux-Québec. Dimanche matin, on doit donc se rencontrer toute la famille pour aller bruncher. Ça risque d’être très émouvant. Même si nous sommes heureux qu'Annie ait trouvé le bonheur là-bas, on s'ennuie tous beaucoup d'elle. Je reviendrai donc vous raconter si le beau Hugo a passé le test !!!