Une passion pour la gastronomie

Une passion pour la gastronomie - Anatolla Aniston

Comme beaucoup de femmes, je ne suis pas une cuisinière professionnelle, mais je sais apprécier les bons plats. Toutefois, compte tenu de la situation financière de ma famille, nous ne pouvons pas nous permettre de manger un restaurant, qu’une seule fois par mois. L’année dernière, nous avions hébergé des étrangers chez nous. Ils étaient venus en ville pour récupérer quelques affaires de leur père qui venait de décéder dans un pays loin de sa famille. Avant leur départ, nous avons choisi un cadre inhabituel pour le repas d’au revoir. On nous a servi des pâtes à la carbonara, un plat d’origine italienne, composé de : fromage, d’œufs, de lardons et de pâtes alimentaires. Ce fut très délicieux. Des mois plus tard, nous sommes allés dans un restaurant chinois, afin d’initier nos enfants dans l’art de la gastronomie orientale. Comme ma mère me le rappelait toujours, il faut s’attendre à une surprise quand on va manger chez des Asiatiques. En effet, il se peut qu’on y rencontre des légumes, ou des viandes, dont on n’apprécierait pas le goût. Eux, par contre, ils ont l’habitude du fait que mon père a, auparavant, travaillé dans une ville au Japon. D’autant plus, les ingrédients utilisés dans leurs mets, sont parfois très originaux, car on ne les retrouve que dans leurs propres pays. Bref, pour cette première expérience, les enfants ont quand même apprécié. À la maison, pour ce qui est de mon cas, après quelques cours de cuisine chez ma sœur aînée, j’ai commencé à préparer des plats de grands chefs pour ma famille. Ainsi, ma cuisine est devenue pour moi un sanctuaire, car je m’y impliquais entièrement. Dernièrement, pour fêter une promotion que mon mari a obtenue à son travail, nous avions invité des amis chez nous. C’était aussi une occasion pour moi de partager ma passion et mon œuvre. Ainsi, après la soirée et avant de rentrer chez elle, une vieille amie qui se fait traiter au botox Montreal est venue me voir en particulier pour me demander quelques secrets de recettes. Apparemment, nos invités ont beaucoup apprécié les plats que je leur ai servis. Et dans tout ça, avec tous les efforts que je fournis, j’espère que dans quelques mois, je quitterai mon statut de débutante vers un stade plus avancé dans le domaine. J’envisage même d’ouvrir un petit restaurant qui me permettra de partager ce que j’ai acquis et les quelques expériences que j’ai eues. Mais cela, c’est une idée et un rêve à part.